Soins Médecines orientales

Medecine Chinoise, à Eurre (Crest) ou à Valence. Acupuncture, massage, diététique, phytothérapie.

L’accompagnement à une séance médecine chinoise : acupuncture, massage, phythotérapie

Grâce à un entretien à l’écoute de vos besoins, je prends connaissance de votre problématique.
Pour établir un bilan énergétique, je pose des questions, j’étudie le pouls et la langue, je palpe et j’observe. En accord avec vous je choisis des outils thérapeutiques : Thérapies corporelles ; Utilisation de plantes ; Conseils d’hygiène de vie et d’alimentation ; Exploration des liens psycho-corporels. Le soins commence en discutant assis, puis se continue souvent sur une table de massage pour les thérapies corporelles. Nous allons ainsi ensemble à la découverte de vos maux pour mieux en comprendre leurs origines et leurs places dans votre chemin de vie. Ainsi conseillé par un thérapeute, aidé par des techniques et des plantes vous pouvez retrouver votre chemin vers la guérison.

L’approche générale en médecine chinoise : acupuncture, massage, phythotérapie

L’acupuncture est souvent accompagné de massages, ou d’émissions de Qi (énergie vitale). C’est l’occasion aussi de prendre conscience de schémas de respirations, ou de schémas corporels créant des déséquilibres.
L’alimentation est toujours abordé avec une triple vision ayurvédique, chinoise, et selon les recherches occidentales.
Les plantes peuvent être conseillés pour soutenir le chemin vers la guérison. Je me suis spécialisé dans l’énergétique « chinoise » des plantes « occidentales ». Ainsi, j’essaye d’utiliser les plantes locales mieux adaptées à notre environnement extérieur et intérieur.
J’enseigne en cours hebdomadaire, le Qi Gong, le Tai Ji Quan, le Nei Dan (Techniques Taoïste Interne) comme moyen de prendre en charge sa santé. J’organise des séjours Qi Gong de la marche pour pratiquer sur des sites naturels exceptionnels comme sur le Vercors, en Corse, au Maroc, en Himalaya ou au Tibet Indien.
L’étude du Taoïsme et du Bouddhisme, m’aide à garder un axe parmi les techniques qui animent ma pratique et devant la multitude des phénomènes qui anime mon quotidien.

Puisse la santé accompagner nos chemins de vie !

Le cabinet est à Eurre, en pleine campagne dans un endroit calme.

Le soin dure environ 1 heure 15 et coûte 45€.

Un entretien n’as pas pour but de remplacer les traitements donnés par un médecin traitant, qu’il conviendra de consulter pour toute urgence médicale.

La première consultation chez l’acupuncteur :

L’acupuncture est une discipline hautement élaborée et méthodique, basée sur des milliers d’années de pratique. En premier lieu, le thérapeute évalue l’état de santé de la personne et détecte ses déséquilibres énergétiques. Pour ce faire, il utilise l’observation, les palpations et des questionnaires détaillés. Il se peut qu’il vous interroge même sur les climats ou les saveurs que vous préférez – des indices supplémentaires pour corroborer son évaluation. Il prend note de vos antécédents médicaux et de vos caractéristiques (taille, poids, teint, rythme de la respiration, son de la voix, mouvements, état émotif, etc.). Il examine le pouls et la langue, écoute les bruits de l’estomac, relève les odeurs corporelles et ausculte les endroits douloureux associés aux méridiens.

L’acupuncture : du picotement à la relaxation profonde :

En général, l’effet d’un traitement d’acupuncture est relaxant. Même si les aiguilles sont, à première vue, peu invitantes, elles font rarement mal. Elles sont à peine 3 fois plus grosses qu’un cheveu et ont été conçues pour s’insérer dans la peau sans résistance. Habituellement, l’acupuncteur utilise de 1 à 15 aiguilles, qu’il laisse sur différents points pendant un minimum de 6 cycles respiratoires, selon le problème à traiter. On compare la sensation causée par l’aiguille à une piqûre de moustique. Mais il arrive qu’elle soit plus prononcée, allant du picotement léger à l’engourdissement, voire à une décharge électrique. Généralement, ces sensations ne durent toutefois que le temps de l’insertion de l’aiguille. D’ailleurs, certaines personnes s’endorment durant la séance !

La Médecine traditionnelle Chinoise : acupuncture phytothérapie, Massage, Qi Gong

Selon la tradition chinoise, l’être vivant, et ici plus particulièrement l’homme, est une organisation résultant de la combinaison de matière – le corps matériel ou physique – de nature yīn, et d’énergie – qui anime la matière – de nature yáng. L’équilibre harmonieux entre ces deux composants conditionne l’état de santé. Les perturbations de cet équilibre sont responsables de la maladie. L’énergie circule notamment le long de conduits appelés méridiens, et, à partir de ces méridiens, se répand dans tout le corps pour insuffler son principe vitalisant (yáng) à l’ensemble des constituants de l’organisme. Elle a une certaine correspondance avec le sang, qui, lui-même, circule dans des conduits (vaisseaux) et se répand dans tout le corps pour l’irriguer de son principe yīn. L’équilibre de l’organisme humain doit toujours être évalué relativement à celui de son environnement, et de cycles qui vont en rythmer l’évolution, cycles avec lesquels il devra rester en harmonie et dont les correspondances matérielles (les cinq éléments) vont servir de repère au médecin Chinois pour établir son diagnostic et son traitement, en fonction de règles subtiles qui trouvent leur origine dans le taoïsme.

L’énergie (Qi) est mouvement et sa perturbation sera l’entrave au mouvement : le blocage. L’énergie bloquée en une région du corps matériel s’accumule en amont du blocage, alors que les régions en aval du blocage vont se trouver en déficit énergétique. En présence d’un état de pathologie ainsi décrit, on cherche à établir un diagnostic en recherchant les niveaux auxquels l’énergie est bloquée, et quelle est la raison du blocage, puis à appliquer un traitement levant le blocage et corrigeant la raison de ce blocage.

Les méridiens constituent donc les voies par lesquelles l’organisme reçoit cette énergie, qui peut être apport nutritif, apport d’informations (notamment d’origine extérieure) mais aussi portes d’entrée pour certaines maladies.

La médecine chinoise s’appuie en pratique sur des éléments thérapeutiques primordiaux :

  1. La pharmacopée, plantes, les minéraux les substances animales.
  2. L’acupuncture et la moxibustion (combustion d’une herbe aidant à faire circuler l’énergie vitale, le Qi)
  3. La diététique et les conseils de santé.
  4. Le massage traditionnel chinois, An Mo / Tui Na.
  5. Le Qi Gong, ou Gymnastique chinoise, qui permet par une pratique régulière, d’équilibrer le Qi, donc de prévenir les maladies. Accompagnée des autres éléments thérapeutiques, elle aide au soin du malade.

Définition des termes :

Acupuncture : utilisation des doigts ou des aiguilles sur des points d’acupuncture ou combustion d’armoise sur des points d’acupuncture.
Massage An Mo : modelage des tissus, acupressure,
Qi Gong : conseils d’exercices physiques et respiratoires, mobilisation du Qi.
Pharmacopée : conseils sur des formules de pharmacopée chinoise.
Diététique : conseils de dietétique selon les principes de la MTC